Paris Normandie, 17/12/2020

Le dernier conseil communautaire était placé sous le signe de l’environnement avec, notamment, l’instauration d’un fonds de compensation pour la future usine H2V.

L’hydrogène, vecteur énergétique pour lequel l’État français est prêt à débourser 7 milliards d’euros, a occupé une grande partie des débats du dernier conseil de Caux Seine agglo. Mardi soir, les élus ont notamment dû se pencher sur l’instauration d’un fonds de compensation pour les terres agricoles sur lesquelles s’implantera la nouvelle usine H2V Normandy à Saint-Jean-de-Folleville.

https://h2vproduct.net/wp-content/uploads/2020/12/Paris-normandie.fr_Le-projet-de-precise-en-caux-seine.pdf

Paris-normandie.fr_Le-projet-de-precise-en-caux-seine

Share this post